Register
Législative 2011 : Ne Muanda Nsemi désavoué par les Ne Kongo au profit de l’Honorable Jean Claude VUEMBA PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
News - Newsflash
Écrit par Gabin MUKE S   
Jeudi, 08 Septembre 2011 19:46

Le Fax n°068 du jeudi 08 Septembre 2011

Législative 2011

Ne Muanda Nsemi désavoué par les Ne Kongo au profit de l’Honorable Jean Claude VUEMBA

Qui sème le vent récolte la tempête, dit un adage français. Le leader du mouvement mystico-politico- religieux « Bundu dia Kongo » transformé en « Bundu dia Mayala », l’Honorable Ne Muanda Nsemi, est en train d’expérimenter la triste réalité de cette vérité à cause de son vagabondage politique mieux sa prostitution politique. Pourtant, après les chaudes journées qui ont suivi l’élection du Gouverneur Floribert Mbatshi-Mbatshia, chaudes journées au cours desquelles une centaine des fidèles de Bundu dia Kongo ont été abattus par les hommes en uniforme, la côte de Ne Muanda Nsemi avait grimpé dans les cœurs des Congolais.

 

Ces derniers avaient cru découvrir en lui un leader mystico-politique aux idées carrées. Un leader qui refusait d’accepter les injustices de tous ordres pour l’instauration d’un régime exempté de toute souillure. Compte tenu de la fausse impression de sa lutte pour libérer les Congolais de l’oppression d’une nouvelle dictature, des milliers, principalement des Ne Kongo, ont suivi l’Honorable Ne Muanda Nsemi dans son aventure. Plusieurs de ses fidèles ont été arrêtés et jetés en prison pour atteinte à la sécurité intérieure du pays et subvention. Dans la capitale, les Kinois ont cru que le Prophète Simon Kimbangu s’est réincarné en Ne Muanda Nsemi.

Cette fausse impression a été confortée par la visite que Ne Muanda Nsemi avait rendue au leader de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social). Etienne Tshisekedi en sa résidence de Limete pour lui rendre compte de ce qui s’était passé dans le Bas-Congo après l’élection contestée du Gouverneur Mbatshi-Mbatshia Floribert et comment ses fidèles ont trouvé la mort. Au sortir de cette audience, Ne Muanda Nsemi avait déclaré à propos de Etienne Tshisekedi que « …c’est un leader politique très important de notre pays. Je dois le mettre au courant de ce qui s’est passé dans le Bas-Congo après le mouvement de contestation menée par les fidèles de Bundu dia Kongo à la suite de l’élection frauduleuse de Mbatshi-Mbatshia ».

Juridiquement et logiquement, ces élections devraient être réorganisées. D’autant plus qu’en mathématique, lorsqu’on obtient 50,6%, on ne te tire vers le bas. Mais à cette époque là, la Cour Suprême de Justice a tiré Mbatshi-Mbatshia vers le haut en confirmant qu’il était le Gouverneur élu. Ce qui avait provoqué des incidents entre les forces de l’ordre et les fidèles de Bundu dia Kongo. Pourtant, tout cela n’était que de la mystification, car Ne Muanda Nsemi, en véritable mystificateur, cachait savamment sa véritable nature d’un leader hanté par ses propres intérêts. Plusieurs faits, par la suite, ont fini par lui enlever son masque.

Tout est parti de l’interpellation du Ministre de l’Intérieur et Sécurité, le Général Denis Kalume Numbi devant le Parlement. Ce dernier a présenté sa version des faits des événements du Bas-Congo entre les forces de l’Ordre et les fidèles de Bundu dia Kongo. Plusieurs députés ont défilé à la tribune de la chambre basse du Parlement pour déposer des questions pertinentes au Ministre de l’Intérieur et Sécurité sur la protection des personnes et des biens. Notamment Jean Claude Vuemba, Yves Kisombe (un renégat) qui avait perdu le nord pour verser dans le sentimentalisme. Alors que c’était feu Kisombe Kiaku Muisi qui s’était fait corrompre pour l’élection de Floribert Mbatshi-Mbatshia au poste de Gouverneur et tant d’autres.

Dans sa réplique, le Général Denis Kalume Numbi avait demandé aux députés nationaux l’enlèvement de l’immunité diplomatique de Ne Muanda Nsemi pour qu’il puisse répondre de ses actes et de la mort par balles des fidèles de Bundu dia Kongo devant la Justice. La réponse de Ne Muanda Nsemi a été surprenante. Le leader de Bundu dia Kongo avait déclaré ceci : « l’infraction est individuelle ». Et Ne Muanda Nsemi de poursuivre « lorsqu’un Médecin commet une faute professionnelle, est-ce qu’on arrête tous les Médecins ou leur Président ». C’était un coup de massue que le lâche a donné sur la tête des bagnards Bundu dia Kongo. Un commandant qui abandonne ses soldats entre les mains de l’ennemi, c’est du jamais vu.

Au lieu de s’arrêter là, Ne Muanda Nsemi a dévoilé sa véritable face de chasseur des primes en se « mariant » avec Vital Kamerhe, l’ancien speaker de l’Assemblée Nationale. Il semblerait que ce sont les billets verts qui ont fait trembler les cordes sensibles de Ne Muanda Nsemi. Pour cette opération, il aurait empoché un bon pactole, les élections s’approchant. Ainsi, ils ont effectué des tournées avec Vital Kamerhe à Matadi. Chef-lieu de la province du Bas-Congo, où il a reconnu qu’il avait voté avec les autres et demandé pardon ensuite, a discrédité le président de l’UNC, Union des Nationalistes Congolais. Un prédateur qui postule à la présidence de la République. C’est pour racler tout le fonds de la caisse. Plus grave, ce prédateur est soutenu par Ne Muanda Nsemi, incroyable. Il se pourrait que Vital Kamerhe lui avait expliqué que c’est grâce à lui que la corde du condamné à mort ne lui a pas été mis au coup. Chantage oups, Ne Muanda Nsemi est un vagabond politique. Ce vagabondage est plus visible lorsqu’il rompt le mariage sérieux ». Lui-même, est-il sérieux ? Il semblerait que Ne Muanda Nsemi cherche à rentrer dans les bonnes grâces de Etienne Tshisekedi. Pour quel apport quand on sait que l’Honorable Jean Claude Vuemba qui a soutenu Ne Muanda Nsemi dans ces démêlés avec le Général Denis Kalume occupe toute la chaise dans la mesure où ses choix politiques font de lui le véritable leader du Bas-Congo. Coup de chapeau à Jean Claude Vuemba qui garde toujours sa casquette de véritable opposant.

Ce qui a fait grimper sa côte de popularité dans les cœurs des Ne Kongo. De toutes les façons Ne Muanda Nsemi est désavoué par les Ne Kongo au profit de Jean Claude Vuemba à cause de ses bêtises.

Kaya Nova

Mise à jour le Jeudi, 08 Septembre 2011 19:49